Grand âge et autonomie : Agnès Buzyn annonce le lancement de la concertation nationale.

En 2060, le nombre de personnes en perte d’autonomie atteindra 2,45 millions, contre 1,6 million en 2030. Face à ce véritable défi démographique, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, lance une vaste concertation en ligne en vue d’une réforme ambitieuse sur le grand âge et l’autonomie.

La qualité de vie des personnes âgées, l’accompagnement de la perte d’autonomie et son financement sont au cœur des enjeux. Des réformes majeures et des progrès sont déjà en cours pour avancer vers une société davantage inclusive et protectrice pour les personnes âgées. La concertation nationale doit permettre de prolonger ces avancées et d’assurer de manière durable la réponse au risque de perte d’autonomie liée à l’âge.

Elle se traduit par la mise en place d’une grande consultation publique en ligne et d’un débat public rassemblant les acteurs de terrain réunis au travers d’ateliers nationaux et de forums en région. Une attention particulière sera portée à l’écoute des personnes âgées en perte d’autonomie et à leur entourage, aidants et professionnels, avec un dispositif d’écoute qualitative spécifique.

Au-delà, des enjeux matériels, organisationnels, elle pose la question de la place des personnes âgées dans notre société. Comment changer le regard que nous portons sur cette période de la vie ? Comment redonner la parole à nos aînés ?

Pour permettre à tous les Français de faire part de leurs propositions autour de la question « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », la concertation Grand âge et autonomie s’appuie sur la plateforme Make.org. Cette large consultation citoyenne lancée dès le 1er octobre à l’adresse grande-consultation-aines.make.org a pour objectif de mobiliser massivement la société sur cet enjeu.